La SNCF installe des portiques pour les lignes TGV

0

Dès aujourd’hui, l’accès aux lignes TGV en gare de Paris-Montparnasse se fera par des portiques anti-fraude. Le projet devrait être étendu à d’autres grandes gares françaises, comme celles de Lyon, Nantes ou Rennes avant fin 2018. 

Avec une augmentation des fraudes sur le réseau ferroviaire, la SNCF souhaite, en mettant en place ces portiques, lutter contre ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur.  La fraude coûterait 300 millions d’euros chaque année pour l’entreprise.

Le nouveau dispositif contrôlera la validité des billets de tous les passagers, avant qu’ils ne montent dans le train. Déjà testé l’an passé à Paris et Marseille, ces installations permettrons aux agents SNCF déjà déployés, d’apporter plus de services aux voyageurs.

Pour éviter l’encombrement devant les portiques, les usagers seront tenus informés par un email de la compagnie qui leur expliquera le fonctionnement du nouveau système, qui s’apparente à celui que nous connaissons dans le métro. La SNCF s’est réservée le droit, en cas de forte affluence, d’ouvrir les portes à tous les passagers et « effectuer les contrôles à bord ».

Un dispositif qui inquiète les représentants de voyageurs

Le FNAUT, Fédération nationale des associations d’usagers des transports, estime que le dispositif ne fait que compliquer la situation: « La durée d’embarquement va s’allonger et on perd en simplicité. »

La SNCF elle se veut rassurante, promettant que des mesures ont été prises afin de s’assurer que les clients accueille ce changement en toute sérénité. Au moins quatre contrôleurs seront répartis à l’entrée et à la sortie des portillons, ce qui permettra de réguler le flux de passagers. Les clients Pro ainsi que les enfants auront également un accès simplifié aux trains.

De nouvelles gares seront équipées d’ici la fin de l’été

Après la gare de Montparnasse se sera donc au tour de 12 autres gares de profiter de ces nouvelles infrastructures, à commencer par la gare de Marseille en mai, puis la gare du Nord, à Paris, en juillet.

La région PACA elle aussi est concernée par l’arrivée de ces nouvelles installations, qui devraient être mises en place entre mai et septembre 2017, comme l’a annoncé Christian Estrosi, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Avec un investissement de 15 millions d’euros, la SNCF espère que son dispositif sera efficace et leur permettra de lutter plus efficacement contre la fraude, mais également d’améliorer le confort de ses voyageurs.

Share.

About Author

Leave A Reply