Sept mois de prison pour un pilote canadien retrouvé ivre avant son décollage

0

Fin décembre, le pilote d’un Boeing 737 est retrouvé ivre dans son cockpit, alors qu’il s’apprêtait à s’envoler de l’aéroport de Calgary, au Canada. La justice l’a condamné, lundi, à une peine de sept mois de prison ferme. L’accusé, Miroslav Gronych, âgé de 37 ans, a reconnu devant le tribunal, les faits qui lui étaient reprochés. 

Le pilote d’origine slovaque écope, en plus de sa condamnation à une peine de prison ferme, d’une interdiction d’exercer son métier pendant un an après sa sortie de prison.

La procureure, Rosalind Greenwood, en charge du dossier, s’est réjouie de cette condamnation qui selon elle « envoie un message assez clair de dissuasion… afin de ne pas voler en état d’ivresse ».

Le pilote de la compagnie Sunwing Airlines avait été retrouvé ivre dans son cockpit aux alentours de 7 heures du matin le 31 décembre. A bord de l’avion qui devait terminé sa route à Cancun, au Mexique, se trouvaient 99 passagers et cinq membres de l’équipage. Ces derniers avaient noté le « comportement étrange » de leur collègue, avant que celui-ci ne perde connaissance.

D’après les autorités, le pilote affichait un taux d’alcoolémie « trois fois supérieur » à la limite autorisée au Canada, soit 0.08%.

Le tribunal a tenu à rappeler que le copilote avait demandé, le jour des faits, au pilote de sortir de l’avion, mais celui-ci avait refusé et était retourné dans la cabine. La compagnie aérienne a depuis licencié le pilote, et s’est dite « reconnaissante à l’équipage pour sa diligence à régler ce très regrettable accident ».

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply